Accueil » Blog Infestations » Des fourmis paresseuses est-ce que c’est possible?

Des fourmis paresseuses est-ce que c’est possible?

Les fourmis sont un véritable modèle d’organisation et d’ardeur au travail. Pourtant même si ces insectes sociaux retrouvent des individus inactifs qui à première vue n’apportent rien à la colonie ou à la collectivité. Jean de La Fontaine avait-il tort les fourmis se prennent-elles parfois pour des cigales.

fourmis paresseuse

Les chercheurs s’interrogent!

C’est un ballet fascinant et parfaitement coordonné que celui des fourmis Atta de l’insectarium de Montréal. Sans relâche elle s’active à découper des petits morceaux de feuilles et de fleurs et les transporter jusqu’à leur fourmilière.

Les végétaux servent à cultiver un champignon qui à son tour alimente la colonie.  Société d’insectes agriculteurs, elles gèrent parfaitement la division du travail et la spécialisation des tâches c’est pourquoi elles inspirent tant la littérature et la science.

Mais alors que l’extérieur de la fourmilière grouille d’activités, à l’intérieur le portrait est bien différent. À bien y regarder, certaines fourmis semblent rester en dehors de l’action. Contrairement aux idées reçues, l’inactivité est un phénomène répandu chez les fourmis, mais il est encore mal compris.

À l’université de l’Arizona le biologiste Daniel Charbonneau tente d’y voir plus clair, il étudie des fourmis qui vivent dans les montagnes de Tucson en Arizona.

On observe dans la nature ou en laboratoire il trouve parmi ses colonies et ils trouvent beaucoup parmi ces individus des fourmis inactives.

Il y a un bon 20 % des fourmis qui sont très actives dans la colonie, puis après cela il y a une grosse portion qui font quelque chose une fois de temps en temps, mais pas plus qu’il faut, il y a une autre portion qui ne font absolument rien.

extermination à montréal

Il y a donc, des fourmis paresseuses, mais quel est leur rôle?

Pour mieux comprendre le chercheur effectue un travail qui va être très délicat chaque membre de la fourmilière est d’abord peint avec un assemblage de couleurs uniques. Il s’ensuit un laborieux travail d’observation, les couleurs permettent de suivre le mouvement de chaque individu.

Plusieurs hypothèses se dégagent de ses observations les fourmis inactives sont peut-être des ouvrières de réserve ou alors elles sont trop jeunes ou trop vieilles pour travailler ou autre possibilité elles se reproduisent en cachette.

Habituellement chez les fourmis seule la reine qui se reproduit les ouvrières ne sont pas censés se reproduire, pourtant certaines espèces (dans certaines circonstances) sont capables de pondre des œufs. Il a été remarqué que les fourmis inactives ont tendance à avoir des œufs en développement.

Mais quelle est la bonne réponse?

La bonne réponse c’est sans doute un mélange de ces explications, mais il reste une dernière possibilité celle que certaines fourmis seraient peut-être tout simplement paresseuses.

Il est possible que les inactives soient des très mauvaises travailleuses dans le fond, un peu comme si étaient les mauvais éléments de la société que constitue chaque colonie.

Peu importe leur fonction les individus moins actifs en probablement leur utilité. Contrairement aux tenants du travail à la chaîne voudrait nous faire croire il y a peut-être du bon à avoir des cigales dans la fourmilière.

Tous les articles sur les fourmis

tristique dapibus diam porta. accumsan mi, risus libero. mattis et, in id