Accueil » Extermination-local » Les fourmis dans la nature

Les fourmis dans la nature

On parle beaucoup dans ce site des fourmis, des abeilles, et des guêpes en tant que nuisible, même si on tempère ce caractères à propos de nos amies les abeilles qui nous donnent le miel.

Il faut savoir que ces trois insectes ont en commun d’être des insectes sociaux et qu’ils font partie des aculéates,  une super famille sous ordre des hyménoptères.

Parmi ces hyménoptères, les fourmis

On accepte le postulat qu’il existe plus de  200 genres de fourmis reconnues réparties en 500 espèces, sous espèces et formes .

La plus grande fourmi d’Europe centrale et septentrionale est la fourmis charpentière (Camponotus herculeanus). Un article lui est consacré en tant que destructrices des charpentes. Mais c’est aussi un insecte qui peut causer de grands dommages dans la nature à cause d’une habitude qu’elle a de choisir, pour édifier son nid, des arbres tant morts que vivant et de creuser ses chambres en suivant les cercles concentriques annuels.

Le nid de la grande fourmi peut contenir plus d’un million d’habitants. On le trouve dans des endroits partiellement ombragés des forêts de conifères mixtes. Nous véritable nid se situe sous la terre dans un tronc d’arbre creux. La partie extérieure est faite de brindilles sèches empilées et d’aiguilles de pin et peut atteindre une hauteur de 1,50 m.

Rôle de chaque individus

Les ouvrières font entre 6 et 8 mm de long et sont brun rougeâtre.

La femelle a entre 16 et 18 millimètres de les ouvrières 14 mm toute son noire. Les fourmis forment d’énormes sociétés, fourmilières dans lesquels chaque individu accompli durant sa vie la tâche pour laquelle il est particulièrement adapté.

La fondatrice, la mère et le chef de chaque fourmilière et la femelle fertile: la reine.
Elle est née avec des ailes et la seule fonction de son existence et de pourvoir à la continuation de l’espèce.
Les mâles ont également des ailes, leur fonction commence pendant le vol de dispersion et se termine la fécondation de la jeune reine. Après le vol, tant les mâles que les femelles perdent leurs ailes.

La caste la plus grande de la fourmilière est constituée de femelles stériles, les ouvrières qui naissent sans ailes.
Suivant les espèces elles mesurent entre 1 et 30mm.

Leur fonction sont:

  • effectuer la récolte
  • gérer le stockage et
  • préparer les aliments,
  • construire et entretenir le nid et le défendre contre les envahisseurs.

Mais surtout elles soignent, s’occupent et élèvent les générations suivantes. On les voit souvent se pressant avec des larves et des cocons (qu’on appelle à tord des œufs de fourmis).

Suivant le développement des jeunes, elles les portent à la surface pour profiter du soleil ou les rentrent à l’ombre si le temps est trop chaud.

Dans le même temps elles les maintiennent propres et s’assurent qu’ils ne se déshydratent pas.

Certaines fourmis sont prédatrices

Certaines sont omnivores, d’autres se nourrissent de graines et d’autres encore partiellement ou exclusivement des excrétions d’autres insectes.

il existe un groupe qui vit en parasite au sein de fourmilières d’autres espèces.

Certaines espèces tropicales cultivent des champignons afin de s’en nourrir. Pire en Amérique du Sud il existe un espèce (atta cephalottes) qui coupeuses de feuilles qui causent des dommages considérables aux cultures locales. Les fourmis coupent ces feuilles et les transportent dans leur fourmilière afin d’en faire des substrats pour leur culture de champignon leur nourriture quotidienne.

Plus près de chez nous au Québec, des espèces typiquement nuisibles s’installent dans les maison c est la cas des fourmis pharaons  (monomorium pharaonis).

Réjean Lessard, Technicien certifié et Propriétaire de À Bas Prix Extermination à Montréal

exterminateur a Montréal

Tous les articles sur les fourmis

 

id commodo Lorem Nullam sem, facilisis