Accueil » Guêpes » Piqûres de guêpes mortelles

Piqûres de guêpes mortelles

Vous avez peur des guêpes (apiphobique) et vous n’avez pas tort! En revanche plutôt que de sur-réagir ou de devenir entomophobique complet , adoptez un comportement responsable en leur présence et tenez-vous éloigné dans la mesure du possible.

Même si dans la très grande majorité des cas, une piqûre de guêpe unique n’est pas dangereuse, il ne vaut pas la peine de prendre le risque. Appelez l’exterminateur de guêpes, il vous déplacera le nid dérangeant.

La presse relate chaque été de malheureux cas de morts, victimes de piqûre de guêpe.

 Été : les dangers liés aux insectes.

Les piqûres simultanées

C’est souvent en tentant de se débarrasser d’un nid de guêpes en amateur que les victimes (même non allergiques aux piqûres de guêpes) sont victimes de l’hyménoptère vespidée.

Le cas relaté par le nouvel obs (quotidien français) est un bon exemple. L’homme, un marseillais de 44 ans s’est vu attaqué par l’essaim, a fait un malaise et les pompiers n’ont malheureusement pas réussi à le réanimer.

Si l’on trouve de nombreux cas en France comme ce motard à St Étienne qui est tombé dans un coma après une piqûre puis en est mort, les cas locaux ne manquent pas non plus.

On se souvient en 2014 du tragique décès de la mairesse de La prairie qui à 51 ans est « tombée » après une quinzaine de piqûres et qui fut diagnostiquée empoisonnée.

Tandis qu’un père de famille de La Baie en promenade en forêt avec femme et enfants, subit 6 piqûres et ne pourra être secouru.

guêpes s'invitent au pique-nique

La piqûre qui étouffe

Vous passez un bel après-midi en pique-nique, quelques amis sont là, l’orangeade coule à flots. Une guêpe vient épancher sa soif dans un des verres, la personne boit une gorgée sans la voir.

En l’avalant, la guêpe pique sa victime au fond de la gorge ou dans le larynx, et c’est la catastrophe, car en gonflant, les tissus touchés vont refermer le conduit respiratoire et l’étouffement sera prompt.

Guêpe abeille, quels venins est le plus dangereux ?

Le venin de guêpe est sensiblement le même que celui de l’abeille. D’ailleurs il arrive que la victime ne soit pas certaine de l’insecte qui l’a piqué. Les effets toxiques sur les tissus affectés sont assez similaires, tous les exterminateurs de guêpes vous le diront.

Le venin d’abeille est composé à 90 % d’eau. Le reste est un mélange de plusieurs substances

  • enzymes,
  • peptides biologiquement actifs,
  • lipides

Les composés les plus dangereux sont phospholipase A2, la mélinite et l’hyaluronidase.

Pourtant, les scientifiques, entomologues et amateurs avertis savent que la composition de ce poison de la guêpe est un peu plus allergène et entraîne plus fréquemment des réactions dangereuses, parfois fatales :

  • œdème de Quincke,
  • choc anaphylactique.

Cela ne signifie pourtant pas que le venin des abeilles soit sans danger, mais on constate finalement moins d’accidents mortels attribués aux locataires de ruchers.

Appétences à l’attaque

Les abeilles ne piquent que lorsqu’elles sont dérangées et parce qu’elles se sentent menacées. Les comportements humains provoquent cette réaction agressive chez l’insecte.

Le dard reste-t-il toujours dans l’épiderme victime ?

dard guêpe

Non pas toujours, mais souvent, et même s’il n’est pas planté, il a été plus ou moins arraché de l’abdomen de l’insecte lors de la piqûre. Cet arrachement est une blessure mortelle pour la guêpe.

L’aiguillon est constitué de barbelures acérées qui facilitent la piqûre, mais empêchent le retrait du tissu planté. C’est donc l’ensemble de l’appareil venimeux qui est abandonné ou semi arraché, et l’abeille ou la guêpe ne survit pas. Le venin continue tout de même à être évacué du réservoir.

Guêpes, taons, abeilles les piqûres font mal

Que ce soit de guêpes, d’abeilles et d’autres insectes à venin, la plupart des personnes piquées n’en seront quittes que pour

  • une méchante douleur proche de la brûlure
  • une petite enflure de la peau accompagnée de rougeur
  • des démangeaisons qu’il faut surmonter.

Mais certains individus développent, sans le savoir, des allergies sévères au venin, c’est pourquoi la prudence s’impose et qu’il faut mieux éviter les piqûres de guêpes.

Vous voulez distinguer les méchantes guêpes des gentilles abeilles qui n’attaquent pas ? Voici le guide de l’Insectarium de Montréal.

 

 

 

justo eleifend massa consectetur leo. nunc