Accueil » Fourmis » Infestation de fourmis charpentières: est-ce un vice caché?

Infestation de fourmis charpentières: est-ce un vice caché?

La découverte de fourmis charpentières peut être considérée comme un vice caché après achat récent d’un bien immobilier. Face à ces insectes ravageurs, différentes mesures doivent être prises. Il faut s’en débarrasser sans attendre pour ne pas aggraver la situation. Parallèlement, l’acheteur peut très bien se retourner contre le vendeur et faire appel, dans ce cadre, aux services d’un avocat spécialisé en droit immobilier. et d'un inspecteur de maison agréé par la cour.

Faire appel à un exterminateur anti-insectes

Dès constatation d’une prolifération de fourmis charpentières, il faut faire appel à des spécialistes. D’abord un expert anti-insectes qui pourra analyser la situation et établir la chronologie de l’invasion. Ensuite un exterminateur pour faire disparaître les indésirables. Ce professionnel fera un état des lieux, posera quelques questions puis donnera diverses recommandations pour se débarrasser des fourmis charpentières. L’usage d’insecticides n’est envisagé qu’en ultime recours.

Prêt à réserver maintenant?

 

Comment lutter contre les fourmis charpentières?

Dans un premier temps, il faut les débusquer. Vérifier tous les recoins de la maison, surtout les lieux humides et ceux où le bois est nu ou en contact avec le sol. Observer, par la même occasion, la présence de trous dans le bois et de petits copeaux rappelant la sciure. S’assurer, en outre, qu’il s’agit bien d’une invasion, mais pas seulement de quelques fourmis isolées. L’observation du comportement des fourmis est indispensable pour déceler une colonie.

En second lieu, il faut agir:

  • jeter tout bois pourri ou envahi
  • éloigner le bois de chauffage
  • contrôler toute la maison et nettoyer la maison
  • réparer les charpentes pourries et utiliser du bois sain
  • ne pas laisser traîner la nourriture pour ne pas attirer les fourmis
  • remédier aux problèmes d’humidité

Prestations de l’avocat spécialiste en vices cachés

Au-delà des mesures contre les fourmis, il est donc nécessaire de faire appel à un avocat spécialisé en vices cachés qui défendra les droits de l’acheteur. Il préconisera le recrutement d’un spécialiste en fourmis qui effectuera un bilan de la situation en tenant compte de la quantité de fourmis présentes. Il pourra notamment définir si les nids sont présents durant des mois ou des années. De cette manière, il sera possible d’établir si leur arrivée a précédé ou succédé l’achat du bien immobilier. Si les fourmis ont envahi les lieux après, aucun recours ne peut être engagé envers le vendeur. Si les fourmis ou insectes ont proliféré avant, le vendeur devra offrir une compensation: par exemple rembourser les frais engagés pour exterminer les fourmis.

Réjean Lessard, Technicien certifié et Propriétaire de À Bas Prix Extermination à Montréal

Tous les articles sur les fourmis

elit. risus. tristique sem, ante. at justo