Accueil » Guêpes » Guêpe de Terre (nid de guêpe dans sol) – Guêpe fouisseuse

Guêpe de Terre (nid de guêpe dans sol) – Guêpe fouisseuse

taille guêpe de sol
(source: www.jardinierparesseux.com)

Comme son nom l’indique, l’ammophile (grec ammos, sable) est un insecte qui affectionne les terrains sablonneux.

La guêpe de terre a un corps noir et brillant qui se distingue surtout par la finesse extrême de sa taille.

En effet, le long pétiole qui unit son abdomen au thorax est si grêle qu’on craint de le voir se briser à tout moment.

La guêpe de terre ou guêpe de sol, comme son nom l’indique, creuse dans la terre sèche de petits terriers de 3 cm de profondeur où elle aménage des chambres suffisamment grandes pour contenir quelques larves et chenilles.

Nid de guêpe dans le sol – Comment elle le creuse ?

guêpe de sol creuse terrier
(source: www.jardinierparesseux.com)

Cet hyménoptère est parfaitement outillé pour son travail de terrassement: de ses mandibules puissantes et aiguës, il laboure la terre pour l’ameublir alors que de ses pattes antérieures munies de brosses déblayent le sable.

Une fois le nid terminé, la guêpe de sol en obture l’entrée avec un petit caillou. Il est très curieux de voir cette guêpe frapper de sa tête pour tasser la terre, ou de saisir un gros gravier dans ses mandibules et s’en servir comme outil afin d’aplanir les irrégularités du sol.

Quand le gravier est éparpillé, le camouflage est parfait, du moins pour nos yeux d’humains: personne ne pourrait soupçonner la présence d’un nid de guêpe dans le sol ou deviner où la guêpe de terre s’est installée.

Son devoir accompli, la guêpe de sol s’en va.

Pourquoi la guêpe de sol creuse-t-elle son nid dans la terre?

Nous ne tardons pas à le savoir en la voyant revenir, traînant péniblement une chenille plus grosse qu’elle. Son sens d’orientation et ses dons d’observation étant supérieurs aux nôtres lui permettent de revenir droit à son nid sans aucune difficulté. Elle ouvre sa galerie, y introduit la chenille sur laquelle elle s’empresse de pondre.

Son devoir de reproductrice terminé, la femelle ammophile referme soigneusement le nid avec un caillou et ratisse consciencieusement le sable pour effacer toute trace susceptible d’attirer l’attention des malveillants.

  • La chenille piégée dans le terrier avec l’œuf de la guêpe de sol ne va pas se putréfier?

Non, car l’instinct de l’ammophile est bien conçu; en réalité, la guêpe de sol nourrit ses larves avec de la chair fraîche: la chenille qu’elle a rapportée n’était pas morte, mais seulement paralysée.

De cette manière, quand la larve sort de son œuf, elle trouve à sa portée une nourriture saine et vivante ! Aussi besogneuse que l’abeille, la guêpe de sol poursuit inlassablement son travail; le premier terrier garni, elle en creuse un deuxième un peu plus loin et repart à la chasse immédiatement.

Travail d’une guêpe fouisseuse (n’est pas une guêpe de terre)

Source: M Mike Youtube

La guêpe de sol pique-t-elle?

La guêpe de sol est un insecte qui en connaît davantage sur l’anatomie de ses proies que la plupart d’entre nous.

Fait surprenant avec une précision chirurgicale : les entomologistes pensent qu’elle plante son aiguillon à trois reprises, pas une de plus, pas une de moins, dans la région thoracique de sa victime!

Il se trouve justement qu’en cet endroit précis sont disposés les ganglions nerveux qui commandent les mouvements des pattes.

Certes, l’attaque de la guêpe de sol est foudroyante, mais il semble bien que dans la mêlée qui marque le début de la bataille, la guêpe de sol pique sa proie au hasard, le plus grand nombre de fois possible.

Que la guêpe de sol poignarde ensuite le thorax de sa victime par trois fois pour parfaire son travail n’a en réalité peu d’importance: les premières piqûres suffisent largement pour permettre au venin de diffuser et de paralyser sans tuer le criquet ou la chenille.

extermination à montréal
Gestion parasitaire / extermination guêpes

Dommage des guêpes fouisseuses

Les guêpes fouisseuses ont tendance à envahir des espaces réservés aux activités humaines : le gazon, les étendues dégagés, les terrains de jeux, etc. Lorsqu’une guêpe trouve un endroit idéal pour pondre, il est presque inévitable que d’autres guêpes suivent et fassent du sol une surface de reproduction de l’espèce.

C’est au moment de la ponte que les guêpes fouisseuses se montrent éventuellement agaçantes, il est pourtant essentiel d’assurer leur survie. En effet, ces insectes occupent un rôle de grande importance dans l’environnement et il est inutile d’éliminer ces guêpes sans motivations sérieuses.

Si le lieu occupé par les « vespulas » (terme latin de guêpes) l’est aussi par votre famille et votre voisinage, parlez-en entre-vous.

Vous pourriez être intéressé par savoir comment éloigner les marmottes, ou si vous avez des problèmes avec œuf de mouche, ou encore savoir comment se débarrasser d’une moufette.

massa facilisis amet, quis, venenatis, ut id sem,