Accueil » Animaux » Chauve-souris » Comment la chauve-souris se déplace-t-elle?

Comment la chauve-souris se déplace-t-elle?

Les chauves-souris on les reconnaît instantanément surtout a leur vol saccadé à mi-chemin entre celui de l’insecte est celui d’un oiseau. Comment cet animal qui n’a aucune plume arrive-t-il si bien à contrôler son vol?

Nous avons vu que la chauve souris se déplace “au radar”  et savons que l’aile de la chauve-souris ressemble à des doigts palmés, on pourra croire que cette peau une fois tendue se déforme de façon aléatoire sous l’effet de la pression aérodynamique, mais ce n’est pas le cas.

Prêt à réserver maintenant?

Comment contrôlent-elles ses ailes ?

Pour contrôler la moindre déformation de la peau, la chauve-souris a des muscles spéciaux sous les ailes c’est nerveux dissimulé sous sa peau sont en fait des micros musclent.

Les biologistes de l’université Brown à Providence aux États-Unis étaient curieux de savoir comment ces muscles étaient mis à profit en vol.

Au cours d’une étude dans une soufflerie spécialement aménagée, les caméras de ces chercheurs ont suivi dans tous les angles le déplacement des capteurs posés sur les ailes des chauves-souris. etude chauve sourisEn parallèle avec la capture du mouvement de l’aile de minuscules électrodes branchées aux muscles, mesure leur activité électrique.

Après analyse, ces chercheurs ont découvert que la chauve-souris contracte ses minuscules muscles au début de chaque mouvement descendant. Au moment même où elle déploie plus de force dans ces ailes.

En temps normal la peau de ces ailes se déformerait comme le ferait une fine pellicule de silicone. En synchronisant le travail de ses muscles la chauve-souris empêche la membrane de ses ailes de trop ce cambrée.

La tension ou le relâchement de ses muscles change la rigidité de son aile, affine son profil aérodynamique de quoi diminuer sa traînée et optimiser sa performance de vol.

La chauve-souris un exemple d’ingénierie.

Une mécanique dont les chercheurs en ingénierie de l’université Brown tentent aujourd’hui de s’inspirer pour créer des ailes plus performantes. Des ailes qu’on pourrait utiliser pour des drones miniatures par exemple.

Mais le défi reste immense, car si la chauve-souris a développé un système d’une redoutable efficacité, elle le fait surtout grâce à son extrême légèreté, un paramètre difficile de rivaliser.

Source de l’article Reportage à Découverte Radio Canada

Nos articles sur les chauve souris

Données

  • Auteur Réjean Lessard
  • Catégorie de l’article : animaux
  • Date de mise à jour : 26 mai 2016