Accueil » Insectes » Abeille, reine et bourdon: qui fait quoi?

Abeille, reine et bourdon: qui fait quoi?

Abeille reine
Abeille reine © www.beefun-cdc.blogspot.ca/Bien qu’elle soit l’individu le plus important d’une société d’abeilles, la reine ne joue aucun rôle directeur dans la ruche mais produit des hormones qui influent sur les différents aspects du comportement des autres abeilles.

Recueillies par les ouvrières lorsqu’elles la soignent, ces hormones circulent rapidement dans toute la ruche, car les ouvrières se nourrissent bouche à bouche.

Le rôle principal de la reine est de pondre durant toute sa vie.

Les ouvrières sont des femelles aux organes reproducteurs atrophiés, la Reine est la seule femelle sexuellement développée de la ruche, mais elle pond les oeufs , elle est incapable de prendre soin des larves qui deviendront des nymphes  et dépend aussi  totalement des ouvrières pour sa nourriture et son hygiène.

Comble d’indignité, son cerveau est plus petit que celui des ouvrières, qui sont les véritables directrices de la ruche.

Ce sont elles qui « décident » où et quand elles vont chercher le nectar, quand la reine doit être remplacée et quand un essaim devra fonder une nouvelle colonie. Ce sont même elles qui, en construisant des alvéoles de tailles différentes, déterminent si les veufs de la reine produiront des mâles ou des femelles.

La société des abeilles est-elle bien organisée?

En dépit de leur réputation, les abeilles ne sont pas toutes de grandes travailleuses. Un savant qui surveillait une colonie installée dans une ruche de verre s’est aperçu qu’une ouvrière, identifiable aux petites taches de peinture dont il l’avait marquée, ne fit absolument rien pendant 68 heures et 53 minutes. La plupart d’entre elles cependant accomplissent instinctivement différentes tâches.

Toutes les ouvrières sont des femelles et leur travail dépend de leur âge. Comme les papillons, les abeilles passent par plusieurs stades (veuf, larve, nymphe et enfin adulte). Une fois éclose, l’ouvrière commence par nettoyer les alvéoles vides et les prépare pour la ponte. Lorsque les glandes sécrétrices de gelée royale se développent dans sa tête, elle nourrit les jeunes larves.

Quand les glandes cirières de son abdomen entrent en activité, elle se met à construire des alvéoles et à transformer le nectar en miel. Au cours de la troisième semaine de sa vie d’adulte, elle s’essaie à quelques vols d’orientation, apprenant à situer la ruche et se préparant à son travail à l’extérieur, la récolte du nectar et du pollen.

Dans la ruche, les abeilles sont des ouvrières parfois désorganisées: si l’une d’elles ajoute un morceau de cire à un rayon, une autre peut aussi bien l’emporter ailleurs. Mais les tâches essentielles sont toujours réalisées et, lorsque le nectar est abondant, les abeilles travaillent nuit et jour, les butineuses seulement le jour.

Pourquoi les abeilles essaiment-elles?

barbe d'abeilleDans un bourdonnement sourd, une masse sombre d’abeilles traverse l’espace et s’accroche à une branche ou sur un mur. Bien qu’un essaim semble menaçant, les abeilles qui le composent ne sont pas agressives. L’essaimage est un phénomène qui permet à une colonie devenue trop forte de se dédoubler.

Les abeilles essaiment aussi pour d’autres raisons, y compris le manque de nourriture ou le dérangement dû à un apiculteur qui ne cesse d’ouvrir la ruche, mais elles la quittent souvent lorsque celle-ci est surpeuplée et la nourriture abondante. Les ouvrières préparent l’essaimage en construisant un grand nombre de cellules royales.

Lorsque le moment du départ approche, les abeilles cessent de butiner et restent à l’intérieur de la ruche pour se gorger de miel. Puis la reine et près de la moitié des ouvrières s’envolent et s’installent provisoirement sur une branche, agrippées les unes aux autres. Des éclaireuses partent alors en quête d’un site convenable et une nouvelle colonie est fondée.

Lire aussi  :