Accueil » Insectes » Insectes et arthropodes: anatomie

Insectes et arthropodes: anatomie

Le terme d’insecte désigne de façon courante tous les petits invertébrés. Le présent site est consacré aux insectes proprement dits et aux araignées, qui sont deux classes de l’embranchement des arthropodes.

Voici quelques arthropodes : Cloporte, crabe, mouche, scolopendre, araignée

Les arthropodes sont des invertébrés, c’est-à-dire des animaux sans colonne vertébrale. Outre les insectes et les araignées, les arthropodes comprennent les crustacés et les myriapodes. Leur corps est recouvert par un exosquelette, constitué de plaques rigides articulées, qui protège les muscles et les fragiles organes internes. Sa nature cornée et cireuse le rend étanche.

Titanus giganteus

D’autres invertébrés

Bon nombre d’invertébrés autres que les arthropodes vivent dans les mers : pieuvres, calmars, étoiles de mer, éponges, coraux ou méduses, par exemple.

D’autres, comme les vers de terre, les limaces ou les escargots vivent sur terre. Limaces et escargots produisent un mucus qui les empêche de dessécher et facilite leur déplacement.

Les vers de terre passent leur vie à fouir la terre.

Anatomie de l’insecte

Les insectes sont des arthropodes pourvus de six pattes et dont le corps est formé de trois segments principaux tête, thorax et abdomen. Ils comptent plus d’un million d’espèces vivant dans les milieux les plus diversifiés.

Leur thorax possède trois paires de pattes et, d’ordinaire, deux paires d’ailes.

L’abdomen renferme le cœur, le système digestif et les organes sexuels. La tête porte les yeux, les antennes et les pièces buccales, dont la forme varie en fonction de l’alimentation : spongieuses pour imbiber la nourriture, tubulaire pour aspirer les fluides ou robustes pour déchiqueter les proies.

Les pattes et leurs fonctions

Les pattes des insectes ne servent pas qu’à se déplacer. Les grillons ont des oreilles sous l’articulation des genoux des pattes antérieures, tandis que les criquets mâles frottent leurs pattes postérieures sur leurs ailes pour attirer les femelles.

Types de pattes

Les pattes diffèrent selon ; le mode de vie. Les blattes  ou coquerelles ont de longues pattes fines qui favorisent la course; celles des courtilières sont grosses et musclées pour creuser la terre. Les coléoptères aquatiques ont des pattes spatulées ou frangées de poils pour se mouvoir dans l’eau, et les abeilles se servent des poils qui recouvrent leurs pattes pour récolter le pollen.

Pattes pour bondir

La puce du chat possède deux coussinets élastiques à l’extrémité de ses pattes postérieures, qui restent comprimés comme des ressorts. Le moment venu, ces coussinets se détendent, projetant la puce à des hauteurs pouvant dépasser 200 fois sa propre taille.

Fausses pattes

Comme les autres insectes, la chenille est pourvue de trois paires de pattes rattachées au thorax. Elle possède également cinq paires de fausses pattes sur l’abdomen, dont elle se sert pour s’accrocher aux feuilles. La paire terminale comprend deux orifices anaux, tandis que les quatre autres paires, expansions musculaires munies de poils crochus à leur extrémité, lui servent à se mouvoir

Pattes pour étreindre

Bon nombre d’insectes se servent de leurs pattes pour étreindre leur partenaire lors de l’accouplement, leurs adversaires quand ils se battent, ou encore pour immobiliser leurs proies. La mante religieuse maintient vigoureusement sa proie avec ses pattes antérieures, lorsqu’elle la dévore.

Organes sensoriels

Les antennes et les poils sensoriels des insectes leur permettent de détecter odeurs, goûts, vibrations et sons. Les yeux des insectes jouent un rôle moindre dans la perception du monde qui les entoure.

La Tête de la guêpe

Les yeux

La guêpe est pourvue de deux grands yeux composés lui donnant un champ visuel très étendu. les yeux composés, constitués d’une multitude de cristallins minuscules, détectent les moindres mouvements

Les antennes perçoivent les odeurs

Elle possède également trois yeux simples sur le sommet de la tête. Ses antennes perçoivent les odeurs, tandis que ses poils sensoriels détectent les sons.

Les antennes

Les antennes aident les insectes à mieux percevoir le monde qui les entoure. Elles sont sensibles au toucher et aux vibrations, mais aussi aux odeurs. Les antennes ramifiées offrent davantage de surface sensible. Les arachnides sont dépourvues d’antennes et leur perception dépend essentiellement de leurs poils sensoriels.

Le langage du toucher les fourmis communiquent par signaux chimiques qu’elles transmettent en frottant leurs antennes sur celles de leurs congénères.

Lire cet article pour en savoir plus sur la communication des insectes

Échapper aux chauves-souris

Les chauves-souris repèrent leurs proies grâce à des ultrasons, dont elles perçoivent l’écho comme le font les sonars, lorsqu’ils rencontrent un obstacle. Les papillons de nuit ont sur l’abdomen des «oreilles» capables de détecter ces ultrasons. Si une chauve-souris les attaque, ils replient leurs ailes et se laissent tomber à terre pour lui échapper.

Lire aussi :