Accueil » Fourmis » La fourmilière, l’habitat structuré des fourmis

La fourmilière, l’habitat structuré des fourmis

La fourmilière est un habitat et un monde  d’organisation sociale fantastique.

Sans avoir l’ambition de faire ici une thèse sur le sujet j’ai trouvé pertinent d’afficher cette image qui propose par analogies amusantes et réalistes ,

La structure de la fourmilière.fourmiliere en coupe

  1. La fourmilière est installée autour d’une souche;
  2. des individus montent la garde, voient l’ennemi arriver et alertent pour défendre l’édifice;
  3. l’incubateur est installé le plus près possible de la chaleur du soleil;
  4. les entrées principales
  5. tas de déchets… tant des résidus que des cadavres
  6. Salle de vigilance, des gardes défendent l intégrité de la fourmilière
  7. couche de végétaux isolants
  8.  élevage de pucerons
  9. réserve de nourriture animale
  10. réserve de nourriture végétale
  11. “crèche” le larves et nymphes s’y développent
  12.  hall d’hibernation
  13. réserve de compost en fermentation
  14. couveuse, soin des œufs
  15. chambre royale, accouplement et ponte de la reine

exterminateur a Montréal

Quel rapport y a-t-il entre les fourmis et les pucerons?

Les fourmis sont friandes des substances sucrées sécrétées par les pucerons qui se nourrissent sur les plantes. De la même façon que l’homme trait une vache, la fourmi frappe l’abdomen du puceron pour stimuler l’écoulement du miellat.

Certaines fourmis construisent de petits enclos de boue ou de pulpe mâchée, où elles transportent les précieux pucerons en cas de danger.

Une fourmi d’Amérique du Nord garde des œufs de pucerons dans son nid, leur accordant autant d’attention qu’à ses propres œufs. Au printemps, ils éclosent et les fourmis emportent les bébés pucerons «brouter» sur les racines des jeunes pousses.

Plus tard, lorsque les fermiers ont semé le maïs, les fourmis les transportent sur les racines de cette céréale, et, lorsque la sève d’une racine est épuisée, elles les portent plus loin. Bien que la rigueur d’une telle association varie, les pucerons profitent de l’attention des fourmis et celles-ci obtiennent le miellat nourrissant et sucré.

Les fourmilières n’abritent-elles que des fourmis?

fourmiliere scupltee aluminium
sculpture aluminium coulé dans une fourmilière

Plus de 3 000 espèces d’insectes vivent dans les fourmilières, et plus d’un tiers sont des coléoptères.
Un de ces derniers sécrète une substance recherchée par les fourmis qui, pour l’obtenir, saisissent le coléoptère de leurs pattes antérieures.

Souvent celui-ci quémande, remuant les pattes pour attirer l’attention et, après avoir laissé la fourmi le lécher, avance la tête et ouvre la bouche.
A ce moment, la fourmi régurgite une petite goutte de nourriture.

Le lycène, par exemple dépend de la fourmi

En Europe, l’existence même d’un petit papillon bleu (lycène) dépend d’une fourmi, car celle-ci emporte la chenille dans son nid.

Bien qu’elle mange certaines des larves de la fourmi, la présence de la chenille est plutôt positive puisqu’elle sécrète un liquide sucré lorsqu’une fourmi la caresse de ses antennes et de ses pattes.

Les chenilles de certaines espèces très proches en font autant, mais ne vivent pas réellement dans les fourmilières.

Réjean Lessard, Technicien certifié et Propriétaire de À Bas Prix Extermination à Montréal

Tous les articles sur les fourmis

Nullam accumsan tristique lectus dolor. ut fringilla ut sit ipsum